Une habitude de vie qui fait du bien

Ce n’est pas si simple d’écrire.

On se trouve toutes sortes de raison pour éviter de le faire.

On dit qu’on manque de temps, qu’on n’a rien à dire, que personne ne nous lira.

L’écriture automatique me permet de réduire mon stress, car j’évacue le trop-plein d’idées. (Il faut voir notre tête comme de la mémoire vive !)

Malheureusement, je n’écris pas aussi souvent que je l’aimerais. Je rédige principalement pour mes clients, mais pour du contenu pour ma propre entreprise, je n’y vais plus à fond comme avant.

Pourquoi donc ?

Parce que je n’ai plus l’habitude d’écrire pour moi-même.

Autrefois, je créais régulièrement sur mon compte Instagram et je réussissais à publier une infolettre par semaine. Partager faisait partie de ma routine. Je n’étais pas gênée et je ne me censurais plus du tout.

Quoique prendre une pause de 9 mois d’Instagram a été bénéfique, la spontanéité et le désir de m’afficher ne sont plus aussi présents.

Je ne bloque aucunement pour mes clients, car je crée sous le nom de leur entreprise. Je suis capable de me détacher. Mais lorsqu’il s’agit de montrer sa propre personne, ses forces ainsi que ses vulnérabilités, c’est une autre game.

Sharing is caring.

Le plus que je partage du contenu de valeur, le plus que je peux aider les gens autour de moi. Juste ça, c’est une raison qui me pousse à publier régulièrement. En fait, c’est égoïste de tout garder pour soi…

Enfin, écrire m’apaise et je veux utiliser ma plume à mon avantage. Je vais miser sur le positif des réseaux sociaux (connecter avec des passionnés, inspirer, découvrir de nouvelles activités), plutôt que sur le négatif (se comparer, ne pas vivre dans le moment présent, montrer que du fake).

Et toi, pourquoi es-tu sur Facebook, Instagram et cie ?

Est-ce que ça t’apporte réellement de la valeur ou t’as l’impression d’y perdre ton temps ?

A+

Shell

Vous aimeriez aussi ces articles
Laisser un commentaire