Je prends une pause d’Internet

D’ici quelques jours, j’accueillerai mon premier petit bébé.

J’ai hâte. L’inconnu m’excite, mais me fait peur en même temps. Je veux passer plus de temps avec moi-même et avec mon chéri avant l’arrivée de notre amour.

C’est bizarre d’être en congé de maternité.

Dans les 5 dernières années (depuis que je suis à mon compte), j’ai jamais eu l’impression de prendre des « vraies » vacances. C’est comme si durant les vacances, on avançait ce qu’on n’a pas eu le temps de faire ou ce qu’on procrastine au maximum (comptabilité, mettre à jour certains dossiers, suivis, etc.).

Être à son compte est challengeant et excitant.

J’ai décidé de prendre un vrai congé, pour me reposer et apprécier au maximum ce nouveau défi qui se présentera à moi, soit celle d’être une maman.

Puisque j’adore me garder occupée, je continuerai à rédiger ici.

Je vais aussi aider mon copain avec son entreprise en training iOS et je vais avancer quelques projets que je repousse depuis longtemps pour aider le plus d’entrepreneurs québécois à mieux se vendre sur le web.

Quand je dis que je prends une pause d’internet, c’est plutôt une pause des réseaux sociaux. Je l’ai fait à plusieurs reprises dans le passé 👇🏼

Comment j’ai appris à aimer Facebook

Serais-tu capable de faire mon défi de réseaux sociaux?


 

Ça peut rendre fou tout ce bruit numérique.

Quand on va sur Instagram, tout nous paraît parfait.

J’ai l’impression que la vie des autres est 1000x mieux que la mienne. J’essaie de comprendre comment les gens font pour avoir autant de temps pour tout faire, tout en publiant tout en ligne. Créer du contenu requiert du temps.

Le dossier de la Presse, « dénaturer la #nature sur Instagram » m’a vraiment fait réfléchir. Je parle beaucoup de ce sujet avec les gens. Ça me passionne.

Je me demande d’ailleurs pourquoi on passe autant de temps sur les réseaux sociaux.

Pour se distraire? Parce qu’on s’ennuie? Parce qu’on n’à rien de mieux à faire?

Après cela, tout le monde se plaint de manquer de temps… mais si seulement on était conscient de la consommation quotidienne qu’on fait de notre téléphone, on pourrait diminuer le temps passé devant notre écran et faire quelque chose qui nous rapporte réellement.

Quelqu’un ici a déjà scrollé son feed Instagram et s’est dit:

« Oh wow, c’était tellement bon ce que je vois sur Instagram! » ?

Je ne crois pas.

Instagram et Facebook font jaser… mais souvent de façon négative.

On juge les événements. On juge les photos. On juge les autres autour de nous.

On prend plaisir à juger. Point.

On a la critique facile et après, on se compare.

Ça fait du bien de déconnecter de Facebook et d’Instagram. Ça me permet d’être dans le moment présent.

Chaque fois que je prends une pause des réseaux sociaux, je reviens et j’en fais une meilleure utilisation. Je ne sais pas quand je serai de retour, mais pour l’instant, j’apprécie chaque moment avant de devenir maman.

À bientôt xoxo

Vous aimeriez aussi ces articles
Laisser un commentaire