Comment j’ai surmonté ma vilaine timidité

J’ai toujours été bien timide. Je n’ai jamais levé ma main de tout mon parcours scolaire. Seize ans à détourner le regard des profs pour éviter de parler. Lors d’une rencontre de parents, une prof a même demandé à ma maman si j’étais muette.

Pour moi, c’était l’horreur de devoir se présenter à chaque rentrée scolaire et répéter à maintes reprises mon nom et ce que j’aime devant toute la classe.

Même cette timidité maladive se faisait sentir sur Facebook. Je publiais très rarement des trucs et je me détaggais très souvent des publications. Ma façon préférée de faire acte de présence sur Facebook, c’était de liker. Liker n’engage à rien. Il n’y a donc aucun jugement possible de la part des autres.


En janvier 2015, j’ai décidé d’arrêter de cuisiner de la viande à la maison, mais je ne m’assumais aucunement. J’avais peur de l’opinion des autres. Je redoutais les critiques des haters qui allaient s’inquiéter de mon taux de protéines dans l’corps. Ça m’a pris huit mois avant d’assumer mes convictions. Huit longs mois durant lesquels je me suis forcée à manger de la viande chez mes beaux-parents, malgré mon dégoût. En fait, c’est mon copain qui a expliqué la situation à ses parents, parce que j’avais peur de me faire rejeter.


La timidité est étroitement liée à la confiance en soi. Et la confiance en moi, ça toujours été mon pire ennemi.

D’être jugée pour ce que je dis, pour ce que je fais, pour ce que j’aime… d’être jugée tout court, ça m’a toujours effrayée.

Heureusement, malgré toutes ces appréhensions, mon désir de sortir de ma zone de confort a toujours été bien présent en moi. J’ai réussi à surmonter ma timidité en trouvant des moyens dans les sphères de ma vie dans lesquelles j’étais le plus insécure :

« Les perdants trouvent des excuses et les gagnants trouvent des moyens. »

  1. J’ai joint un club Toastmasters pour apprendre à mieux me vendre et confronter ma peur de parler en public. De 2015 à 2016, j’ai eu la chance de prendre la parole sur différentes thématiques devant des personnes passionnées. À chaque séance, je recevais des commentaires constructifs pour améliorer mon art oratoire. Toastmasters est pour moi la révélation de l’année 2015. Ça m’a définitivement donné un boost de confiance et j’exprime mieux mes idées à l’oral!
  2. Je vais régulièrement à des meetups de toutes sortes à Montréal; du MTL Design Club à des événements pour entrepreneurs. Bref, je cours les différents événements de la métropole! Ainsi, je rencontre des personnes formidables qui partagent mes passions, et en plus, cela m’apporte d’intéressantes opportunités professionnelles!
  3. J’ai arrêté de me trouver des excuses.

« Je n’ai pas le temps est la version des adultes de mon chien a mangé mon devoir. »

Avec du recul, ça me donne le sourire en coin de repenser à cette vilaine timidité. Je suis heureuse que le désir de vouloir sortir de ma zone de confort a surplanté cette timidité. Plein de beaux événements n’auraient pas eu lieu sans cette volonté.


Si vous vous reconnaissez, voici 5 conseils pour améliorer votre confiance :

  1. Entourez-vous de personnes positives.
  2. Pratiquez-vous à voir le positif dans chaque situation.
  3. Apprenez à dire non. Assumez vos choix et cessez de trop y penser.
  4. Arrêtez d’agir comme un Canadien, arrêtez de tout le temps vous excuser.
  5. Acceptez les compliments.

Rester discret, faire uniquement ce que l’on attend de vous, éviter toute interaction : ce sont simplement des barrières à l’épanouissement. Dévoilez-vous et passez à l’action. Vaincre votre timidité améliorera vos amitiés, vos opportunités professionnelles et votre relation de couple.


Ps : merci de laisser un commentaire si tu as aimé cet article. Ceci m’encouragera à écrire plus ☺

Vous aimeriez aussi ces articles
Laisser un commentaire